vendredi 6 décembre 2019

L'école Jean Jaurès marraine de l'école de Campénéac (Morbihan)



1951 :  l’école Jean Jaurès de Montceau
Au secours de l’école de Campénéac (Morbihan)
Première partie


Elèves de la classe de cours moyen/fin d’études de Campénéac, 1951, photographie prise par M. Quinio, leur instituteur, devant la « baraque » qui leur sert de local (collection musée)


Un contexte scolaire particulier

En 2019, l’enseignement catholique scolarise toujours 40 % des élèves bretons (deux fois plus qu’au niveau national) mais l’école publique a tout de même progressé dans son implantation et sa reconnaissance. Ce ne fut pas toujours le cas et surtout pas dans les années d’après-guerre où l’école de la République était vue d’un mauvais œil par le clergé en ces terres de religion.
Voici donc le récit de la difficile naissance de  l’école publique de Campénéac, filleule de l’école Jean Jaurès de Montceau, face au monopole privé. Mais dans ce premier chapitre, rappelons la situation juste avant 1951…



vendredi 29 novembre 2019

1940-1945 ou la chronique des années noires



Chronique des années noires

L’école instrumentalisée, affiche de propagande, 1943 (collection privée)


Le Bulletin de l’Enseignement primaire de 1940 à 1945

La lecture attentive du Bulletin de l’Enseignement Primaire révèle assez bien l’atmosphère de l’époque : l’ignominie, l’hypocrisie, l’appel moralisateur s’y mêlent intimement aux propos ambigus. Une lecture critique y décèlerait même le double sens dont usèrent parfois les plumes de l’époque.


samedi 9 novembre 2019

Conférences populaires et cours du soir



Conférences populaires
Et cours du soir





L’instruction des adultes

Le service de projections de la Société Nationale des Conférences Populaires prend un rapide essor : en 1908-1909, le chiffre des prêts de matériel s’élève à 37 340. (Source Institut français de l’Education). La Société compte alors plus de 8 000 collaborateurs. De 1910 à 1920 elle édite une revue d’information intitulée “Les conférences et Lectures Populaires” envoyée à tous ses membres.



vendredi 1 novembre 2019

Monsieur l'Inspecteur



Monsieur l’Inspecteur Primaire
Ou le triomphe de l’Instruction publique


Registre des conférences pédagogiques, Inspection de Montceau-les-Mines (collection musée)


Monsieur l'Inspecteur vit à l'ombre de la sous-préfecture. Il se déplace par chemin de fer, mais il ne craint pas d'aller à bicyclette d'un point à l'autre de sa circonscription, quel que soit le temps, canicule ou frimas.

vendredi 18 octobre 2019

Exposition du Centenaire de l'arrivée des migrants polonais dans le Bassin minier : "Les écoles polonaises"



Centenaire de l’arrivée des migrants polonais dans le Bassin minier
Exposition octobre 2019
Les écoles polonaises


« Le coq chante », livre de bibliothèque, cours de polonais, 1984 (collection musée)

L’immigration polonaise

Le conflit de 14-18 laisse la France exsangue de ses travailleurs, elle doit trouver de la main d’œuvre et, de fait, elle signe avec la Pologne restaurée une convention fixant le cadre d’une émigration d’ouvriers polonais de Westphalie-Rhénanie et de Pologne. Le gouvernement polonais laisse les pleins pouvoirs aux autorités françaises quant à la gestion de ses ressortissants sur le sol français. Malheureusement, la convention omet d’aborder le problème de l’instruction des enfants d’immigrés polonais.

vendredi 11 octobre 2019

Libertad, réfugiée espagnole en 1939



Il y a 80 ans, la guerre d’Espagne
Seconde partie
Célestin Freinet l’humaniste


Réfugiés espagnols à Vence


Les réfugiés espagnols de Vence


Célestin Freinet, blessé pendant la Première Guerre mondiale, ressentira toute sa vie les affres de cette tragédie. Il se forgera un idéal de paix, de fraternité et de solidarité qui ne pourra que le conduire à accueillir des réfugiés dans son école de Vence. Plus que jamais, ce sera le lieu de la tolérance, du respect où se construisent de futurs citoyens. Avant qu’il n’entrât dans la résistance à l’occupant après 1940, Célestin Freinet offrit refuge à ces nombreux enfants qui fuirent l’Espagne franquiste.


vendredi 4 octobre 2019

Libertad, réfugiée espagnole en 1939



Il y a 80 ans, la guerre d’Espagne
Première partie
Libertad : de Saragosse à l’école de filles de Navilly


Joseph Renau, Estudios n° 158, novembre 1936


Libertad Medon-Navarro


Libertad a 16 ans en 1939, elle est la fille de Joachina Medon-Navarro, née le 30 mai 1903  à Médiana en Aragon (Espagne) et de Manuel Lazaro. Libertad et son frère subiront la tragédie des enfants de républicains espagnols expatriés durant la guerre civile. Voici son histoire…

vendredi 27 septembre 2019

Les travaux manuels à l'école autrefois



Les travaux manuels





Les travaux manuels à l’école : une histoire de filles ?

Jusqu’aux Instructions de 1923, l’enseignement du travail manuel était, semble-t-il, surtout réservé aux filles. Il consistait en étude de points divers sur canevas, puis sur toile de plus en plus fine… mais pas que.

jeudi 22 août 2019

Hommage à Georges Legras



Hommage à Georges Legras




Georges à la session 2005 du certificat d’Etudes organisée par le Musée de la Maison d’Ecole



Un grand défenseur de l’école publique nous quitte à son tour

Georges Legras, montcellien invétéré né en 1929, ami de toujours du musée, s’en est allé.